· 

Issue 0 - le parrain de vague(s) : Nicolas Cayrol, gérant de l'Imprimerie Debourg

Authenticité, bienveillance et élégance : Nicolas Cayrol

Quand le concept de vague(s) a pris naissance, il était évident qu'il nous fallait choisir un parrain qui incarnerait les valeurs du magazine : bienveillance, élégance et authenticité. C'est parce qu'il incarne précisément tout cela qu'il nous a semblé tout naturel de nous adresser à Nicolas Cayrol. Une invitation à laquelle il a répondu par l’affirmative avec la générosité qui le caractérise. Et on en est drôlement fier à vague(s).

A l'Imprimerie de Bourg, dans un bureau clair et vaste qui lui va si bien, avec ces larges verrières ouvrant d'un côté sur le couloir de l'entreprise, et sur les Hauts de Narbonne de l'autre, Nicolas Cayrol est attentif, alerte. Présent.

 

Tout ici rappelle l'univers de l'imprimerie. Jusqu'aux casses de typo rénovées par l'artiste Franck Dautais, qui soutiennent le bureau du gérant de l'Imprimerie de Bourg.

 

Est-ce la chance ou la destinée qui fait que tout sourit à Nicolas Cayrol, quarantenaire béni par la Vie ? Car rien ne prédestinait ce fils d’enseignant né à Lézignan-Corbières à emprunter la voie de l'entreprenariat, et encore moins dans le secteur de l'imprimerie. Avec un tel succès.

 

Réussite et succès, deux expressions, pourtant, qui ne lui plaisent guère : “A 99 ans, je pourrais dire que j’ai ou non réussi… Ce n’est pas une fin en soi, ce qui compte, c’est la famille, rencontrer les gens, me nourrir de ces échanges, de ce que j’en apprends... Rien n’est acquis, les choses se font naturellement et sans forcer”.

 

A la tête de l'Imprimerie de Bourg, qui fêtera son centenaire en 2020, Nicolas Cayrol orchestre le développement de son entreprise au local comme au national, comptant parmi ses clients de grandes marques. Il est bien loin, le temps où il démarrait son métier dans les locaux de Claude Giraud au Saint-Crescent.

 

En 2009, quand il reprend l'entreprise à son prédécesseur Bernard Roques, il ne se doutait pas qu'il allait vivre les dix années de sa vie les plus palpitantes. Aujourd'hui, avec une équipe de 25 salariés, munie d'équipements performants en numérique et offset, l'imprimerie de Bourg a tout d'une grande. Et Nicolas n'entend pas s'arrêter là, lui qui en octobre 2018, devrait encore se développer dans une autre ville en Occitanie, en plus de son second site à Lézignan-Corbières.

 

Investi dans l'association Gabyn et Eulaly, mordu de sports de glisse, ce père de famille, amoureux de la vie - et de sa merveilleuse épouse surtout - cultive l'art du bonheur, avec une modestie et un naturel désarmant. Sans ostentation. “La vie est belle, nous sommes de passage, il faut en profiter. Vivre pleinement et naturellement”.

Écrire commentaire

Commentaires: 0