· 

Slasheuse D'Amour / Élan de Vie - Entretien avec Karine Damour

Avez-vous entendu parler des slasheurs ? Peut-être en êtes-vous un(e) sans le savoir ? Leur nombre est exponentiel, dans un monde du travail en pleine transformation. A en croire les derniers chiffres de l’INSEE, plus de 2 millions en France sont concernés par le phénomène. Le terme est hérité de l’anglais, en référence à la barre oblique qu’on trouve sur nos claviers, la barre du et / ou, appelé slash en anglais. Le (la) slasheur(euse) ne se contente pas d’une seule activité professionnelle. Mais bien au contraire, varie les plaisirs en jonglant entre plusieurs compétences, dont ils (elles) tirent leurs ressources. Chez nos voisins catalans, c’est un phénomène qui ne date pas d’hier. Dans l’Aude, on en a rencontré quelques-unes, de ces personnes multi-talents et pluri-actives qui s’épanouissent en slashant avec bonheur entre deux, voire trois disciplines. Parfois, à des années lumière les unes des autres. Même si le lien, invisible, saute aux yeux, une fois qu’on en parle. De cœur à cœur. Ainsi, la lumineuse Karine Damour, peintre plasticienne et/ou auxiliaire de puériculture et/ou aide natale à domicile. Cet automne, vague(s) a poussé la lourde porte de la maison vigneronne du village circulaire de Moussan. A sa rencontre. 


Le fil d'Ariane de Karine Damour ? Le lien, surtout

Quoi de commun entre ces multiples activités ? s’est demandé vague(s).  Entre ateliers d’arts plastiques que Karine Damour anime à Moussan,  ateliers pré-nataux qu'elle propose à Narbonne pour décomplexer les futurs parents, et aide à domicile qu'elle offre aux jeunes mamans souvent un peu stressées, Karine passe des uns aux autres, avec cette formidable envie de de faire du bien autour d’elle. On s'est dit qu'avec un tel patronyme, elle était peut-être prédestinée à offrir sa présence sans compter.

 

On ne résume pas un parcours de vie tant on risque de l’enfermer et de passer à côté de l’essentiel. Karine Damour n’échappe pas à ce postulat. Quand vague(s) s’attarde à sa table, un jour où le soleil ne brille pas à travers les vitres, on est d’emblée enveloppé de la douce énergie de la jeune quadragénaire. On se sent bien, le temps file vite avec elle. Tout en partageant un thé, Karine va et vient, mesurée, le sourire toujours aux lèvres. Gestuelle calme et apaisante, toute en nuances. Comme ses toiles qu’on trouve un peu plus haut dans l’atelier que nous irons visiter, une fois passé l’escalier métallique.

 

Avec Karine, on ne sait par où commencer, car même si elle slashe entre deux métiers, voire trois, rien n’est dissocié. Elle est parfaitement alignée à ce qu’elle est et à ce qui l’anime, Karine. En un mot, comme on dit aujourd'hui : "congruente"... Tout s’imbrique, s’entremêle, se nourrit de toutes les prises de conscience que lui ont révélé ses diverses expériences.

 

Expériences d’artiste peintre à la carrière internationale, expériences de vie de mère, de femme et de voyageuse - elle est partie en famille pendant un an au gré des mers - ; expériences de transmission à travers l’expression artistique et / ou le massage dans différents milieux, scolaires ou non ; expérience du monde hospitalier à travers son métier d’auxiliaire de puériculture et enfin, expérience de son nouveau métier : aide natale à domicile. « Quand j'ai parlé de passer mon concours d'auxiliaire de puériculture, parce que je voulais me rapprocher de l'univers de la naissance, je me suis dit qu'on allait croire que j'étais instable »nous dit-elle en riant. Il est vrai que sa carrière d'artiste peintre, à cette époque, se passe plutôt bien, elle expose à l'international et vit des ventes de ses toiles. Alors pourquoi ce changement de cap ? 


Le respect de la vie en filigrane

« C'est intuitivement que je me suis orientée vers la naissance, j'ai passé deux ans à Béziers en structure hospitalière, pour me rendre compte que je pouvais apporter une autre approche de la naissance, au travers des ateliers que je propose aujourd'hui, où on favorise le lien d'attachement entre l'enfant et les parents, à travers l'apprentissage du massage notamment ... »

 

La transmission, que ce soit à travers les arts plastiques, l'art-thérapie, les ateliers pré-nataux, c'est cela qu'elle affectionne, Karine : aider les autres à se découvrir,  à créer leurs propres œuvres sur toile, à sortir du cadre, à rassurer la part en nous qui doute de ne pas être un bon parent, à indiquer le chemin sans forcer ....

 

La naissance, oui, c'est bien cela qui relie et sous-tend toutes ses activités, s'il fallait y donner du sens : la naissance de ses toiles dont elle accouche, de toute cette créativité qu'elle porte en elle et qu'elle donne à voir. Une force tranquille et fragile qui lui permet de reconnaître les autres, de transmettre le don de la vie et tout le mystère qui l'auréole. Son respect de la naissance, elle le renforce encore plus aujourd'hui, en soulageant les mamans qui viennent d'accoucher, grâce à son métier d'aide natale


Les aides mamans : un métier peu développé en France

Encore peu connu en France,  le concept n’en est plus un au Québec, - on les appelle des aides-mamans -, ni en Belgique ni aux Pays-Bas, où le service d’aide natale à domicile est chose commune, pris en charge par les institutions. Mais c'est quoi au juste le métier d'aide natale  ?

 

« Avoir un nouveau né, c’est magique, et mieux vaut alors s’installer dans une ambiance calme », explique Karine Damour.  Ce qui n’est toujours pas le cas quand on sort d'un accouchement, souvent épuisée et qu'il va falloir prendre soin d’un autre que soi tout en gérant une foultitude de tâches quotidiennes.

 

« Une maman s'occupe mieux de son enfant si l'on prend soin d'elle ».

 

Dans certaines sociétés africaines, le nouveau-né n’est jamais seul, il peut compter sur plusieurs parents. La femme dès qu’elle accouche, n’a pas à se soucier du quotidien tel que le vivent la plupart des femmes en pays occidentaux. « L’arrivée d’un bébé dans une famille est un merveilleux événement mais qui chamboule la vie quotidienne : on ne reprend pas sa vie comme si de rien ne s’était passé. Une nouvelle maman a besoin d’apprivoiser sa nouvelle réalité de mère, se réapproprier son corps, se rassurer par rapport à l’allaitement, redécouvrir son couple en tant que parents…. C’est une période de transitions multiples : de femme à mère, de fœtus à nouveau-né, de couple à parents… ». Et c’est à ce moment précis que Karine Damour, mère elle aussi de deux enfants, intervient au domicile avec bienveillance et amour - comme son nom l'indique - , afin de prendre soin de la « bulle d’amour » et la protéger. « J’interviens pour aider la nouvelle maman, la soutenir durant les premières semaines avec son bébé. Pour la soulager surtout, cela soulage d'ailleurs aussi le papa, d'une certaine manière. Elle peut ainsi rester le plus longtemps allongée, tournée vers son enfant, en proximité, peau à peau…» . Karine accompagne donc la maman auprès de son bébé au quotidien : pendant le bain, le change, l'allaitement... s'occupe des petits frères et sœurs si nécessaire, les accueille après l'école, les aide à faire leurs devoirs, leur donne à manger... Et participe aux tâches ménagères pendant que la maman n'a qu'à se soucier d'elle-même et du bébé. Un métier d'utilité publique dont les services devraient être accessibles à toutes par une prise en charge ! Cela viendra, se dit on à vague(s) ... notre merveilleuse slasheuse  ouvre la voie. 

 

.... quelques jours plus tard, Karine Damour règlera les détails d'une exposition à La Baule, s'adonnera à son art et/ou le transmettra dans son atelier de la rue des Cinsaults, attendue avec impatience chaque semaine par ses apprentis plasticiens, puis slashera sans modération, pour être, avec cette infinie émotion qui nous a tant touché à vague(s), notre "TULLY AUDOISE ". Parce qu'une maman, - non mais -, cela a besoin d'un câlin aussi, avant de s'endormir... 


Pour contacter Karine Damour |  06 85 49 35 32

 

Massage Bébé et Atelier pré-natal | Centre Les Ursulines | Centre Mirabeau à Narbonne

Art-Thérapie pour enfants autistes, déficients mentaux

 

En savoir + sur Karine, ses offres de services & ses époustouflants Instant-Ka  

https://www.instants-ka.fr/

 

Ses expos à venir (Ne les manquez pas : ses toiles sont aériennes, subtiles et nous amènent très loin

https://www.karinedamour.com/expositions-futures/

 

STAGE DE PEINTURE : du 5 au 9 août 2019 et du 19 au 23 août 2019 de 9h30 à 12h

5 jours pour construire une pratique artistique et réaliser sa propre toile sur un châssis de 100 x 100 

 

Atelier d'arts plastiques parents enfants : les samedis de 10h à 12h

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Marco Dany (dimanche, 31 mars 2019 13:17)

    Ça!!!! C'est vraiment toi!
    Ça c'est vraiment toi !! Vraiment toi, vraiment toi La la la la!
    ///Bises ///