· 

ALCHIMIE DU COUPLE : REGARDS CROISÉS

Le sentiment amoureux, toute une histoire… Qu’est-ce qui nous fait entrer dans une relation de couple ? Choisit-on vraiment son ou sa partenaire ? Quelles sont les forces inconscientes qui se jouent dans une rencontre ? Cette mystérieuse attirance des âmes et des corps résulte probablement d’une alchimie subtile, vibratoire. Une rencontre aux paramètres divers, émois, émotions et sentiments en soi. Et en l’autre. Certains se séparent très vite, une fois la passion consumée, ne pouvant transcender l’émoi en un profond amour. D’autres font de leur couple un merveilleux outil de croissance. Ainsi Yannick et John, jeunes trentenaires et parents d’une adorable fillette, qui s’aiment depuis plus de quatre ans. Douce et belle alchimie entre ces deux-là. A qui vague(s) a posé trois questions, pas une de plus. Ils ont joué le jeu, posé un regard croisé sur leur couple avec une sincérité désarmante. Et chacun a découvert la réponse de l'autre. Aucune surprise, pour John comme pour Yannick, « Il n'y a pas d'alchimie du couple au sens dissolution de nos êtres ». Alchimie des regards. 


vague(s) : L'intelligence amoureuse, pour votre couple, cela signifie quelque chose ?

 

Yannick : Pour moi, l'intelligence amoureuse prend ses racines dans l'intelligence émotionnelle.

Est-ce que je suis au clair avec mes propres besoins ? Est-ce que je prends soin de les nourrir ? Est-ce que je m'autorise à exprimer les émotions qui sont associées ? Est-ce que je suis prête à faire un travail d'apaisement vis-à-vis de mon histoire personnelle, à explorer les croyances que j'ai par rapport à l'homme, la femme ? Ou au contraire, est-ce que je vais charger implicitement l'autre de répondre à mes attentes, de me rendre heureuse ou de réparer mes blessures passées? Est-ce que je vais me satisfaire des étiquettes du couple parental que j'ai intégrées, de celles que j'ai rejouées dans ma propre vie ? Je crois que l'amour de soi permet de cultiver l'intelligence en amour. C'est un préalable à une relation amoureuse équilibrée. S'aimer soi-même permet de se connecter avec la Joie, la Paix. Il est alors plus aisé de se sentir détaché vis-à-vis de l'autre : aimer plutôt que réagir.  Et lorsque l'être aimé fait miroir, se rappeler qu'il est aussi là pour cela. Tout est parfaitement parfait ! Tout a du sens, y compris les réactions émotionnelles plus extrêmes.

 

John : L'intelligence amoureuse, pour notre couple, est un questionnement : comment maintenir notre lien ? Une des clés que nous avons trouvée est la connaissance de soi. Comprendre ce qui se joue en moi-même quand je me sens blessé au lieu de faire porter la responsabilité à l'autre. Comprendre comment m'épanouir pour être là, prêt à accueillir l'autre entièrement, avec sa part d'ombre. C'est plus facile à dire qu'à faire car dans l'émotionnel, de vieux schémas peuvent resurgir. L'émotion est parfois trop forte pour m'en défaire. 

 

« Seul ce qui a été convenablement séparé peut être convenablement lié »

Proverbe alchimique

 


vague(s) : Dans l'amour qui vous lie et vous unit, vous oubliez-vous au profit de l'entité 'couple' que vous formez ou au contraire êtes-vous en capacité de vous connecter davantage à vous-même ?

 

Yannick : J'aime à penser que notre amour laisse de la place pour que nous nous réalisions chacun en tant qu'individu. Nous avons tous les deux envie de contribuer à l'épanouissement de l'être aimé et cela se traduit par l'espace que nous offrons à l'autre dans sa vie ou même dans la journée pour qu'il puisse s'épanouir. Et en même temps, c'est aussi la recherche d'un couple heureux, d'une vie à deux sereine qui m'a poussée à développer ma part individuelle et à retrouver ma couleur personnelle. La communication non violente ou la quête d'un mieux-être émotionnel ont ainsi été des bases pour mettre en place un climat porteur pour notre couple.

 

John : L'amour est à l'intérieur de moi alors je ne peux pas m'oublier, au risque d'oublier aussi mon amour. Au contraire, c'est mon cœur qui me guide. Par contre, l'amour m'invite à oublier mon ego. Je détache le masque que je croyais être moi. Je me révèle à moi-même et à l'autre. Je suis alors plus connecté à ma nature profonde qui n'est plus définie par mon éducation, ma culture… L'amour croît de cette authenticité. C'est un cercle vertueux.


vague(s) : On parle de l'alchimie du couple, comment ce grand oeuvre peut s'appliquer à votre couple ?

 

Yannick : A notre rencontre, il y a eu comme une reconnaissance. Nous avons passé plusieurs années avant de former un couple à tisser notre relation, à peaufiner la forme qu'allait prendre notre couple. L'alchimie opérait déjà sans que nous en ayons conscience. Ça s'est joué sur notre intérêt à échanger ensemble, cette impression de se comprendre en peu de mots.  Il y a ensuite la réalité concrète du couple, le moment où chacun était rattrapé par son histoire et ses blessures.

Le moment où l'amour ne fait pas tout.  C'est notre capacité à communiquer qui nous a permis de maintenir la magie de notre lien. C'est pour chacun de nous, tantôt accepter de partager sa vulnérabilité, tantôt se mettre en empathie en accueillant l'autre avec le coeur complètement ouvert. A chaque échange de la sorte, nous sentons combien l'alchimie du couple est renouvelée, la pureté de la relation sauvegardée. Nous avons également en commun une quête spirituelle qui nous permet de cheminer à la fois séparément et côte à côte.

 

 

« Je me sens particulièrement chanceuse de partager ma vie

avec un compagnon partenaire d'évolution »

 

 

John : Ma vie de couple me fait travailler ma vie intérieure. Il y a un processus de transmutation avec ce travail. C'est parfois douloureux car l’ego résiste. Il n'y a pas d'alchimie du couple au sens dissolution de nos êtres. C'est une alchimie de la transformation de soi et de la co-création. Au contact de ma compagne, je ressens parfois une alchimie comme une fluidité de notre relation. La parole devient superflue. Un je-ne-sais-quoi émerge. Les événements prennent sens. J'accueille ces moments avec beaucoup de joie et de gratitude. 


La rédaction de vague(s) est extrêmement reconnaissante : un grand merci à Yannick et John de s'être prêtés au jeu de la Vie. 



Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Myriam (samedi, 12 octobre 2019 13:27)

    Super bel article! Et voir si bien exprimé les clés de la réussite du couple, à travers ces deux belles personnes. Merci pour cet article, Vagues !